Comment fonctionnent Mastercard, Visa et gagnent de l’argent ?

MasterCard et Visa sont parmi les passerelles de paiement les plus populaires du pays. Bien que ces deux sociétés ne renouvellent ni n’émettent de cartes, elles travaillent avec des banques pour proposer des produits tels que des options de carte de crédit, de débit et de carte prépayée.

Alors comment fonctionnent-ils ?

Les deux fonctionnent de la même manière et fonctionnent comme des cartes ATM.

Les principaux acteurs de l’autorisation et du traitement sont le titulaire de la carte, le commerçant (entreprise), la banque acquéreur (la banque de l’entreprise), la banque émettrice (la banque du titulaire) et les associations de cartes (MasterCard et Visa).

Lors de l’utilisation de ces cartes, les clients paient d’abord avec l’une d’elles et le paiement est authentifié. Le système de point de vente du commerçant capture les informations du compte du client et les envoie en toute sécurité à l’acquéreur.

Une fois la transaction terminée, le commerçant acquéreur demande aux associations de cartes (Mastercard et Visa) d’obtenir l’autorisation de la banque émettrice du client.

La banque émettrice autorise la transaction et renvoie la réponse au commerçant. La banque émettrice transmet le paiement à l’acquéreur du commerçant, qui dépose le paiement sur le compte du commerçant.

Ils génèrent des revenus en offrant une large gamme de services qui incluent des services d’autorisation, de compensation et de règlement aux institutions financières et aux commerçants.

Chaque fois qu’un client utilise des cartes de ces sociétés, les données sont transmises au serveur de la société, situé à l’étranger, pour traitement et vérification.

Les banques qui émettent une carte MasterCard ou Visa doivent payer des frais trimestriels pour rejoindre ces réseaux de paiement à l’étranger.

Et comment gagnent-ils de l’argent ?

Selon Adhil Shetty, PDG de BankBazaar, des « frais de transfert » sont facturés pour chaque transaction.

« Ce montant est un petit pourcentage de la transaction et est payé par le commerçant. Celui-ci peut être compris entre 0,5 et 3,5 pour cent par transaction et est lié à l’accord dès le départ. Ces frais sont partagés avec la banque acquéreuse, la banque émettrice et toutes les agences ou organisations qui ont rendu la transaction possible », explique Shetty.

Le réseau de cartes – qu’il s’agisse de Visa ou de MasterCard – perçoit une partie de ces frais pour chaque transaction.

“C’est la principale source de revenus”, explique Shetty.

En outre, ils perçoivent des frais de licence annuels auprès des banques et autres émetteurs de cartes pour l’utilisation de leur nom, logo et marque.

Ils fournissent également leur certification pour tous les logiciels et matériels impliqués dans le processus de transaction. Une telle certification pour les logiciels et le matériel est obligatoire avant de pouvoir être intégrée dans l’infrastructure de transaction.

Source : www.cnbctv18.com https://www.cnbctv18.com/finance/explained-how-mastercard-visa-work-and-make-money-10010781.htm